DeutschEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeEnglishEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeEspañolEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeFrançaisEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeItalianoEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeMagyarEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le mondeNederlandsEAUTARCIE, la gestion durable de l'eau dans le monde
Site d'information basé sur les travaux de Joseph Országh Site d'information basé sur les travaux de Joseph Országh Site d'information basé sur les travaux de Joseph Országh
Eautarcie EAUTARCIE Eautarcie- Joseph Országh
AccueilIntroductionAssainissement EcologiqueValorisation de l'Eau de PluieGestion des eaux grisesToilettes SèchesEautarcie en Ville et dans le Mondegestion Conjointe de l'Eau et de la BiomasseRéflexions sur les politiques de l’eauPlan du site – Lexique – FAQ – Documentation La gestion durable de l'eau dans le monde
Accueil
Présentation

Maisons en Eautarcie

Témoignage venant d'Andalousie

Le caca, c'est pas de la merde

Contact

Actualités

Recherche d'un terme
sur le site eautarcie.org 
Loading

Remarque de Joseph Országh. Les maisons présentées dans ce chapitre ne sont que des anciennes réalisations directement issues de nos travaux à l'Université de Mons. Le financement de ces travaux (par la Région Wallonne) était soumise à une condition préalable : épurer au mieux les eaux usées. Depuis 2002, à la date de ma mise à la retraite, le concept EAUTARCIE, libéré des contraintes académiques, a pu retrouver les idées d'origine, formulées – d'une manière encore immature – déjà en 1992. Les années de la retraite, m’ont donné la possibilité de réflexions pour me libérer des dernières entraves mentales suggérées, voire imposées par le milieu académique qui était le mien. En résumé, il a fallu abandonner définitivement la volonté d'épurer, en découvrant le fait que les eaux usées ne sont pas des déchets, mais constituent une ressource valorisable intégralement. C'est surtout grâce à des amis qui nous ont aidé, mais aussi grâce à nos correspondants, que la partie technique a été « épurée ». Compte tenu de ce fait, le système que nous avons baptisé TRAISELECT n'est plus d'actualité, puisque l'épuration est la pire des choses qu'on puisse faire avec les eaux usées. Nos techniques « épurées » sont plus simples, moins chères et plus efficaces. C'est cette version que nous offrons au public sur ce site. Il n'en est pas moins vrai que ces techniques, sont encore en pleine évolution.

Il est instructif de lire un témoignage venant d'Andalousie (Espagne) sur les bienfaits de l'Eautarcie en région sèche. Remarque de Joseph Országh : Ceux qui ont réalisé leur « eautarcie » en Andalousie n'ont pas encore pu intégrer le fait que les eaux grises, au lieu d'être épurées (avec des pertes énormes par évaporation), devraient servir à l'irrigation des plantes. Pourtant, c'est impératif dans une région aussi aride que l'Andalousie.

Première publication du texte de la présente page sur www.eautarcie.com : 2003

Adaptation du texte original et première publication de la présente page sur www.eautarcie.org : 2010-06-21

Mise à jour : 2016-10-08


Maisons en Eautarcie

Habitation autonome à Malonne (Belgique)

Habitation non raccordée aux égouts, ni au réseau de distribution d'eau. Avant le changement de propriétaire, outre les trois membres de la famille, la maison abritait un petit centre pour la pratique du yoga. Une des deux toilettes à litière était donc mise à la disposition des pratiquants, et acceptée sans le moindre problème.

Fiche technique:

Images


Vue de l’arrière de l’habitation, sur l’étang de finissage du système d'épuration


Implantation des citernes lors de la construction

Autre habitation à Malonne (Belgique)

Maison entièrement équipée du système EAUTARCIE.

La maison étant située en zone à épuration collective, l'administration communale a ordonné la mise hors service du système TRAISELECT et le raccordement de la maison à l'égout. L'égout en question – faute de station d'épuration – déversait ses eaux dans la rivière, sans aucune épuration. Après diverses tracasseries administratives, le fonctionnement du système d'épuration a été officieusement toléré, à titre provisoire. Problème rencontré: la difficulté d'infiltration des eaux épurées dans le sol à cause de la nappe phréatique à fleur du sol (la maison a été bâtie en zone inondable).

Fiche technique:

Images


On voit la tranchée végétale filtrante peu après son installation et l'étang de finissage. Au fil du temps cette tranchée abritera une végétation luxuriante.

Habitation urbaine à Mons (Belgique)

Habitation urbaine non raccordée aux égouts, ni au réseau de distribution d'eau.

Fiche technique:

Images



Vues de l’arrière de l’habitation


Toilette à litière biomaîtrisée,


Le coin de compostage, comportant un carré à compost comme 1ère étape, et un tas de compost pour l’étape de finissage


Étang de finissage du système d'épuration. On y voit les poissons. L'eau du trop-plein de l'étang répond aux normes européennes pour l'eau pouvant servir à la préparation de l'eau potable.

Habitation d'un sculpteur à Achenne en Brabant Wallon (Belgique)

Habitation appartenant à un sculpteur, équipée d’une installation TRAISELECT.

Après la suppression des WC, des TLB sont installées ainsi que le système complet d'épuration des eaux grises. Après quelques années de bon fonctionnement, la commune a décidé le placement d'égout dans la rue. Dès lors, le propriétaire a été invité à déconnecter son système d'épuration des eaux grises et se raccorder à l'égout. Après des tracasseries administratives, le système d'épuration a finalement été autorisé eu égard au fait qu'il ait été installé avant l'égout.

Avant l'autorisation accordée, des experts ont examiné le système. Dans leur rapport, ils signalaient que « l'eau rejetée par le système d'épuration ne répond pas aux normes de rejet » ce qui devait entraîner la mise hors-service du système. À l'époque, j'ai exigé l'examen du rapport, dont l'examen a révélé que les experts ont analysé l'eau sortant de la fosse à eaux grises et non pas celle qui sort de l'étang de finissage. Étant donné que la tranchée végétale aussi bien que l'étang de finissage étaient étanches vers le sol, le point final de rejet du système se trouvait au trop-plein de l'étang et non pas à la sorte du premier élément d'épuration (la fosse à eaux grises). Au trop-plein de l'étang, la qualité de l'eau rejetée était proche de celle de l'eau potable.

La tranchée végétale filtrante a été installée comme un petit ruisseau décoratif qui traverse le jardin. L'étang de finissage d'une vingtaine de m² se trouve au point bas du jardin. Son trop-plein se déverse dans un ruisseau temporaire naturel.

Problème rencontré: l'apparition d'un film mince bactérien sur l'eau de l'étang de finissage. Son origine n'a pu être établie. Après quelques mois, le film a disparu.

Images


Après la suppression des WC, des TLB ont été installées.



On voit la tranchée végétale filtrante (1ère image) serpenter vers l’étang de finissage
(2e et 3e image)

Camping de la Sablière près de la ville de Binche (Belgique)

Il s'agit d'un camping résidentiel avec des chalets en bois et des caravanes résidentielles.

Dans la salle (de réunions, de fêtes, de conférences, etc.) commune du camping, il y a un robinet qui délivre de l'eau de pluie rendue potable par microfiltration.

Dans le bâtiment qui abrite les douches et des lavabos, plusieurs toilettes à litière sont installées pour usage collectif. Une expérience qui consistait à rendre automatique le dosage de la litière a échoué. Toutefois les TLB classiques y donnent satisfaction au public. Des urinoirs à litière sont installés à plusieurs endroits du camping. Afin de limiter l'usage des toilettes chimiques, la direction fait payer les vidanges de ces toilettes. Par contre, les usagers des TLB reçoivent gratuitement la litière et peuvent déverser gratuitement les effluents de leurs TLB sur un tas de compost situé à un endroit facilement accessible à tous. En dépit de cette promotion, peu de campeurs ont adopté ces toilettes sèches.

Les eaux grises produites dans les chalets sont déversées dans une petite tranchée végétale filtrant, mais avec un fond non étanche. L'eau épurée et filtrée par les plantes s'infiltre dans le sol. L'épuration sélective des eaux des douches collectives et des lavabos se fait suivant le système TRAISELECT complet: fosse à eaux grises, tranchée végétale filtrante et étang de finissage. Ce dernier est un élément décoratif bien visible dès qu'on entre dans le Camping.

Images




Vue sur l’étang de finissage du système d'épuration en avril 2001 (1ère image) et en 2004 (2e et 3e images).


Infiltration des eaux grises dans le sol près de chaque caravane ou chalet.

Retour au plan du site

TOP

Accueil - Introduction - Assainissement Ecologique - La Valorisation de l'Eau de Pluie - Gestion des eaux grises - Toilettes Sèches - Eautarcie en Ville et dans le Monde - Gestion Conjointe de l'Eau et de la Biomasse - Réflexions sur les politiques de l’eau - Annexes